Chargement...

 

AccueilCatégorie Pages d’histoire

Dès la fin juillet, le rappel du consul Turcato prive les irrédentistes de leur meilleur allié. Avec l’armistice du 8 septembre, les organismes consulaires perdent toute base légale. Le 11, le général Magli qui vient de recevoir l’ordre de considérer les Allemands comme ennemis, accepte – pour les troupes qui lui obéissent encore – de...

L’épuration correspond à l’un des vœux prioritaire des résistants. Compte tenu de la précocité de la libération de la Corse, elle est d’abord exercée par les patriotes. Si les pressions morales sont alors fortes, et créent de réelles tensions, les violences sont limitées : la force des liens de parenté ou d’amitié, les mesures d’éloignement...

Là comme ailleurs, l’espoir d’un pouvoir de type nouveau issu de la Résistance est déçu mais il y a un renouvellement du personnel politique. Il faut attendre 1945 pour organiser des élections. Cependant le débat politique reprend dès la libération. Effets directs de l’insurrection qui suit l’armistice italien du 8 septembre 1943. Du 9 au...

Les objectifs de l’insurrection ne sont pas seulement patriotiques. Ils sont aussi politiques. Pendant que se déroule le processus de la Libération, les pouvoirs locaux sont totalement bouleversés […] A Ajaccio, le Comité départemental s’érige en un « Conseil de préfecture » qui s’empare de toutes les prérogatives dévolues au Préfet […] Le Préfet François...

Effets militaires et politiques de la libération. La Corse une fois libérée deviendra un porte-avions (USS Corsica) insubmersible ancré dans le golfe de Gênes ; une aubaine maintenant pour les alliés qui pourtant avaient mal apprécié l’utilité stratégique de l’île. Mais ce n’est pas là le seul effet militaire de l’insurrection victorieuse : 22 classes...

De Gaulle quitte Alger le 5 en fin de journée. Son avion atterrit sur la piste de Campo dell’Oro, à Ajaccio. Il en repartira le 8 après avoir assisté à une messe et prononcé un discours sur la place du Diamant, aujourd’hui place De Gaulle. François Coulet * qui fut du voyage relate le périple...

Le soldat Giovanni Milanetti, alors âgé de 18 ans arrive dans le port de Bastia sur l’Humanitas le 8 septembre au matin. Le 8 au soir on apprend par la radio que l’Italie a capitulé. Les Allemands, présents en Corse veulent déloger les Italiens du port. Ils subissent l’assaut des Allemands quelques heures après.G. Milanetti...

Damien Vittori* : « Je veux vous parler de l’imprimerie clandestine qui était une arme essentielle pour la mobilisation des patriotes parce que de cette imprimerie sortaient les journaux clandestins et surtout les tracts qui appelaient à la lutte contre l’occupant, les troupes italiennes. Cette imprimerie se trouvait à Bastia. Elle a été, pour ainsi...

Il avait 20 ans en 1943. En Castagniccia, un haut-lieu de la Résistance insulaire, il participe à la réception des parachutages, à l’attaque de Champlan et, l’île libérée, s’engage dans l’armée pour continuer la guerre. « En 1943 j’avais 20 ans. Le village était occupé. Les Italiens étaient insupportables. Finalement leur revirement en a sauvé...

Augustin Casanova et Joseph Ferrandi racontent l’arrestation, l’emprisonnement puis l’évasion des cheminots de Corte qui étaient détenus à la caserne Battesti à Ajaccio, en attendant leur transfert dans le camp d’internement de Saint-Sulpice (Tarn). * 1) Témoignage d’Auguste Casanova : Planquer les Résistants. Le 16 mars 1943, notre camarade Moïse Ferrandi* me fait savoir qu’il...

Copyright ANACR 2A 2020   |   Administration