Chargement...

 

Pages d'histoire Contacts des sous-marins. déc. 42 -sept.43

27 novembre 2019

Aussitôt les Alliés débarqués en Afrique du nord, d’Alger partent des sous-marins pour entrer en relation avec la Résistance corse. Les missions se succèdent. « Sea Urchin » et « Frederick » n’auront que deux mois d’existence. Celle de « Pearl Harbour » emmenée par le Casabianca aura une influence décisive pour la réussite de l’insurrection en septembre 1943.

LES CONTACTS DES SOUS-MARINS. LES MISSIONS

 Le lieu. La date
Le sous-marin
La mission
Crique de Topiti
Nuits du 14-15 et 15-16 décembre 1942
Casabianca Mise à terre dans la crique de Topiti, entre Cargèse et Piana, de la mission Pearl Harbour composée de 4 personnes : De SauleLaurent PreziosiToussaint Griffi et le radio Pierre Griffi muni de son poste. La mission traverse la route et rejoint Revinda avant d’aller à Marignana, puis Corte, la Balagne, Bastia et Ajaccio.
Baie de Cupabia.
Nuit du 6 au 7 janvier 1942
HMS Tribune Mise à terre dans baie de Cupabia, au nord de Propriano, de la mission Sea Urchin conduite par Fred Scamaroni accompagné par deux hommes Hellier et Jickell.
N.B. Sur le monument érigé sur la plage, il n’est pas fait mention du débarquement de la mission Sea Urchin mais seulement de celui de la mission Frederick.
Plage d’Arona.
Nuit du 5-6 et 6-7 février 1943
Casabianca le sous-marin Casabianca met à terre, sur plage de la baie d’Arone, deux autres membres de la mission Pearl Harbour : le sergent-major Michel Bozzi et le radio Chopitel  + 450 mitraillettes + 60 000 cartouches. Les Résistants ne sont pas présents lors du débarquement ; ils récupèreront les armes plus tard.
Baie de Cupabia.
nuit du 10 au 11 février 1943
HMS Saracen Dans la baie ce Cupabia, à l’endroit où a débarqué la mission Sea Urchin, débarquement par le sous-marin britannique HMS Saracen de la mission Frederick conduite par Guy Verstraete (Vernuge) accompagné de Charles Andrei et Antoine Colonna d’Istria.
Anse de Favone (Solenzara)
Nuit du 10 au 11 mars 1943
Casabianca Après une tentative infructueuse à Canelle (2,5 km au sud de Solenzara), le s-m Casabianca se rend plus au sud, dans l’anse de Favone, et réussit sa mission : récupérer deux membres de la mission Pearl Harbour (L. Preziosi et T. Griffi) et cinq marins du s-m restés involontairement en Corse lors de précédents débarquements sur la côte ouest de l’île. Sont débarqués : le radio Joseph Luiggi et Jean Etienne Lefèvre (alias « Paul », du Mouvement « Combat »)
Embouchure du Travo. (Solenzara)
6 avril 1943
HMS Trident Le s-m HMS Trident, commandé pat le Lt. P.E. Newstead, débarquent à l‘embouchure du Travo, Paulin Colonna d’Istria, accompagné de son radio, Lionel Lee, Jean Acquaviva et François Chiappa. De Saule, chef de la mission Pearl Harbor, en Corse depuis le 13 décembre est embarqué pour rejoindre Alger, ainsi que Jickell de la mission Sea Urchin débarqué avec Scamaroni début janvier mais « grillé ».
Solaro (Solenzara).
Vers le 15 juin 1943
HMS Sybil le sous-marin décharge du matériel et fait monter à bord Paulin Colonna d’Istria pour des entretiens avec le lieutenant Lamning du S.O.E. mais Colonna ne pourra plus retourner à terre parce que les Italiens ont donné l’alerte. Il ne sera débarqué à nouveau en Corse que deux semaines plus tard à Saleccia.
Saleccia. Agriates
Nuit du 1au 2 juillet 1943 et suivante
Casabianca Débarquement par le s/m Casabianca, sur la plage de Saleccia, de Paulin Colonna d’Istria et du radio Luc Le Fustec + 13 t. d’armes et munitions
Saleccia. Agriates
Nuits du 30 au 31 juillet et suivante
Casabianca Echec du débarquement dans la petite crique de Gradella (golfe de Porto), dans la nuit du 29 au  juillet. Le lendemain, débarquement sur la plage de Saleccia de 20 t. de matériel. En récupérant les armes et les munitions laissées par le sous-marin, Dominique Vincetti meurt face à l’ennemi.
Capo di Feno (Ajaccio). Nuit du 5 au 6 septembre 1943 Casabianca le s-m Casabianca effectue sa dernière mission clandestine :
*Embarquer  Arthur Giovoni, un des responsables de la Résistance, pour le mener à Alger.
*Mettre à terre deux membres des Renseignements : le lieutenant Giannesini et un radio.
*Débarquer 5 tonnes d’armes anti-tanks.La mission est accomplie dans la baie de Capu du Fenu, au nord d’Ajaccio ; sans incident malgré la surveillance des troupes italiennes. Commencée vers minuit, l’opération est achevée vers 4 heures du matin.
Ajaccio. 13 et 14 septembre 1943 Casabianca Le 13 septembre, vers 1 h. 30, le s-m Casabianca met à terre les premiers hommes de troupe venus d’Alger prêter main-forte aux insurgés : 109 hommes du Bataillon de Choc qui débarquent à Ajaccio (aujourd’hui quai L’Herminier, du nom du commandant du sous-marin Casabianca), accueillis par une foule en liesse. Le lendemain, 14 septembre, vers minuit, après 16 heures de traversée, les torpilleurs Fantasque et Terrible débarquent quelques cinq cents hommes supplémentaires avec leur armement. Ajaccio sera la tête de pont pour accueillir quelque 6 500 hommes venus d’Alger.

 

 

LIEN : http://lesresistances.france3.fr/documentaire-corse

Copyright ANACR 2A 2020   |   Administration