Menu

Anniversaire de la mort de Michel Bozzi

Le 30 août 1943 Michel Bozzi était fusillé par les fascistes italiens. Avec Jean Nicoli et Pierre Luiggi ce seront les derniers fusillés avant l'insurrection libératrice du 9 septembre. Malika Beaurin, membre de l' ANACR, lui a rendu hommage lors de la cérémonie qui était organisée au gymnase qui porte son nom.

"C’est avec une grande fierté et beaucoup d’admiration que nous participons, ce matin, à cette cérémonie du souvenir. L’homme que nous célébrons ici, était connu, durant la Sseconde guerre mondiale, sous le nom de code «  Bianchi », mais sa véritable identité était Michel Bozzi, adjudant-chef de l’armée. C’est  pour nous un devoir de citoyens libres que de rendre hommage à un résistant, qui durant cette sombre période de notre histoire, a su garder sa dignité, et offrir sa vie pour les valeurs de la résistance."

Après lavoir dressé le portrait de ce patriote exemplaire, Malika Beaurin est revenue sur l'actualité pour dénoncer les attentats de djihadistes qui sont la négation du message de la Résistance. : "Pouvons-nous oublier ceux qui ont tissé, organisé, préparé cette insurrection libératrice ? Nous leur devons cette liberté dont nous jouissons aujourd’hui, avec insouciance parfois ! Cette liberté si chèrement acquise et cette liberté que certains veulent nous ravir en perpétrant des attentats meurtriers au nom d’une loi que nous n’acceptons pas.  Je pense à toutes ces victimes d’actes barbares, Paris, Londres, Munich, Nice, Ouagadougou, Barcelone, Cambrils, la liste est longue, elle s’allonge… Les victimes sont innocentes et laissent derrière elles des familles, des amis, en pleurs et nombre d’orphelins…Pouvons-nous rester spectateurs, s’émouvoir puis oublier ?

Chaque acte de barbarie, chaque privation de liberté est inadmissible, inconcevable et mérite notre indignation, notre refus total ! Pour rendre un  hommage respectueux et sincère à Michel Bozzi, Jean Nicoli et tous les autres résistants de Corse, de France ou de l’étranger,  nous devons nous dresser et lutter pour que les valeurs de la résistance soient respectées.

Posté par antoine