Menu

Hommage au lieutenant François Cucchi

Ils étaient quelques dizaines de personnes rassemblées cet après-midi du 19 août 2017 devant la maison de François Cucchi*, à Radicci (Hameau de Livia) pour lui rendre hommage :

ses parents, les gens du village et des environs, les Anciens combattants dont l'ANACR 2A, ainsi que les officiels - M. Don Pierre Jean Pietri maire de San Gavinu et M. Napoléon de Peretti della Rocca maire de Livia, M. Jacques Vergellati, le directeur de l'ODAC de Corse-du-Sud, et Paul-André Colombani député de la 2ème circonscription de la Corse-du-Sud.

dévoilement de la plaqueLa cérémonie était présidée par Jacques Piazza, responsable de l'ANACR de la région de Porto-Vecchio. Après les remerciements d'usage, il a cédé la parole au maire de Livia qui a retracé la vie de François Cucchi, héros de la Résistance qui fort de son expérience militaire acquise durant les guerres coloniales, sera un des principaux organisateurs de la Résistance de l'Alta Rocca et du Sartenais. Le Front National lui confiera la formation des jeunes recrues de la région, la réception des parachutages et des missions de renseignements dans tout le sud de la Corse.

 

Hommage François Cucchi à Radicci.jpgIl donnera encore la pleine mesure de ses talents de chef militaire lors des combats libérateurs. Le 10 septembre, avec ses hommes il attaque un convoi allemand venant de Quenza ; le 11 septembre il est appelé par le Front National au commandement à Sartène. Le 12 septembre il négocie la reddition d'un groupe ennemi survenue le 13. A l'arrivée des hommes du 1er corps d'Armée français commandé par le général Henri Martin, François Cuccchi, commandant militaire du F.N. coordonne l'action de ses partisans avec celles de l'armée durant les combats du sud de l'ile puis pour la défense de la tête de pont à Ajaccio. Le 27 septembre 1943, il est réintégré dans l'armée qu'il avait été contraint de quitter après la défaite de juin 1940. Il met fin à sa carrière militaire en 1945.

* A ne pas confondre avec François Cucchi tué le 13 septembre, ni avec Paul-François Cucchi

 

Posté par antoine