Menu

En souvenir de Jean Nicoli

Après Michel Bozzi, le matin, on commémorait à Ajaccio, le soir, l'anniversaire de la mort de Jean Nicoli, mort le même 30 août 1943 sous les balles de l'ennemi fasciste. Jean Alesandri, après en avoir appelé à notre devoir de vigilance" contre "les idées nauséabondes toujours présentes", rendait hommage à ce martyr en mettant l'accent sur un aspect de la personnalité peu connu : son souci de l'écologie, manifesté lors de son séjour en Afrique." - Un combat que J. Alesandri juge opportun de rappeler tant il est urgent d'agir pour sauver la planète.

On connaît mieux l'engagement de Jean Nicoli pour la Résistance mais peu  la cause de l'écologie qui lui tenait à coeur. " En 1930, à Sikasso où il enseignait, Jean, « l'homme qui plantait des arbres", créa une association : La Société des Amis de l'Arbre. Permettez-moi, déclarait J. Alesandri, de vous lire quelques  uns des 15 articles des statuts de l'association :

Article 1 :  Il a été fondé une société sous le nom de « Société des amis de l'arbre », une société ayant pour but : de reboiser, de protéger l'arbre, d'organiser tous les ans une « fête de l'arbre », de faire aimer l'arbre enfin.
Article 2 : tous les élèves de l'école régionale font partie d'office de la société ;
Article 3 : toute personne s'engage à soigner son ou ses arbres, à protéger l'arbre en général et à le faire aimer dans la mesure de ses moyens
Article 5 : la société devra au plus tôt constituer une grande pépinière dans une partie du jardin de l'école ;
Article 7 : la société devra tous les ans organiser dans la première quinzaine de juin une fête dite « Fête de l'arbre ». On procédera alors à la mise en place des arbres, les emplacements ayant été préparés à l'avance et les plants déjà prêts.

"Certes, à première vue, cela peut prêter à sourire car l'impact de l'action de cette "Société des amis de l'arbre" a dû être des plus limités et n'a pas empêché grand chose. Mais cette action est tout un symbole." Et Jean Alesandri concluait son  allocution par un poème du palestinien Mahmoud Darwich,"un homme engagé pour la liberté et la dignité de son pays, la Palestine." Un poème dédié à l'amandier.

Posté par antoine