Menu

Décès de Jacques MONDOLONI

Hier, 10 mars 2014, ont eut lieu les obsèques de Jacques MONDOLONI dans son village de PETRETO-BICCHISANO. Il était d'une famille qui a payé un lourd tribut pour la libération de l'île. Avec deux de ses frères -Jules et Jean- et avec trois autres parents du hameau de Penta - Mathieu ARRII (père de trois enfants), Séraphin et Paul MONDOLONI - il a été arrêté lors de la rafle du 6 juillet 1943 opérée par l'occupant italien dans le village. Sans compter ceux qui, comme son cousin Jules MONDOLONI, ont été tués par les fascistes.

Avec ses compagnons, il est détenu à la caserne BATTESTI à Ajaccio, déporté à l'île d'ELBE et dirigé enfin en Autriche où il restera jusqu'à la fin de la guerre, employé aux travaux agricoles d'une ferme à WOLFSBERG. Seul, l'un d'entre eux, Séraphin MONDOLONI, s'évadera en chemin avec la complicité d'un cheminot italien à PRATO, près de FLORENCE. Dans une ferme voisine un autre détenu, Charlot BONAFEDI, parviendra lui aussi à s'évader et ira combattre avec les patriotes yougoslaves. Il succombera lors d'un affrontement contre les Allemands, en Slovénie. Les autres détenus, comme Jacques, seront libérés à la fin de la guerre.

Trente ans plus tard, Jacques MONDOLONI retrouvera "ses employeurs" autrichiens qui l'avait traité avec gentillesse et qui lui ont fait fête.

 

         

Posté par antoine