Menu

Colloque de l'ANACR 2B. L'irrédentisme revisité

Irrédentisme. Le sujet a été exploré mais à la faveur de l'ouverture de nouvelles archives, il mérite d'être revisité. Et il l'est avec de nouveaux travaux d'historiens, tant en France qu'en Italie. l'ANACR 2B en a fait le thème de son colloque annuel ce 25 mai au musée de Bastia. *

Colloque-Bastia-2019Mettant à profit la lecture de tous ces travaux nouveaux , l'historien Francis Pomponi en a fait une synthèse pour les inscrire dans l'étude qu'il a déjà faite de ce courant sur le sujet. De la longue domination pisane et génoise, l'île ne pouvait pas devenir française sans que son italianité ne perdure ne soit revendiquée tant en Italie qu'en Corse avec plus ou moins d'intensité, prenant des expressions diverses, culturelles ou/et politiques, selon les grands évènements qui ont marqué l'histoire de l'hexagone français et de la botte italienne affectant ainsi le rapport qu'elles entretenaient entre elles.

Affiche-irredentiste. Corse italienneJacques Olivier s'est livré à une revue de la presse irrédentiste durant l'entre-deux guerres où la revendication italienne montait en puissance pour s'afficher clairement à la fin des année trente.  Il a tenté de répondre à ces questions : 1/ Les lecteurs de la Muvra étaient-ils irrédentistes ? 2/ La ligne éditoriale de A Muvra était-elle irrédentiste ? 3/ Les rédacteurs de A Muvra étaient-ils irrédentistes ?

Enfin, Sylvain Gregori a pour sa part montré comment et avec quels moyens le régime fasciste convoquait l'histoire pour nourrir et faire aboutir sa revendication annexionniste sur la Corse ...où elle trouvait un écho en Corse dans le mouvement autonomiste.

* Les actes du colloque seront publiés par l'ANACR 2B

Posté par antoine