Menu

Cérémonie Danielle Casanova

Le 9 mai à Piana et le lendemain à Ajaccio une cérémonie a été organisée pour commémorer le 75ème anniversaire de sa mort. A Piana, outre les discours, la cérémonie a été ponctuée de chants et poèmes. A Ajaccio, c'est Jacqueline Wroblewski qui a lu le discours en son hommage.

Cérémonie à Piana75 ans après sa mort dans le sinistre camp d'Auschwitz, a déclaré Jacqueline Wroblewski, notre devoir est de rappeler le parcours de cette figure emblématique de la résistance féminine. "Ils ont voulu l'anéantir, il l'ont rendu immortelle." a dit le poète.
                Comme le soulignait Geneviève De Gaulle-Anthonioz, "… s'il n'y avait pas eu des gens comme Danielle, nous aurions aujourd'hui honte de la France. […] Des destins comme celui de Danielle Casanova nous réconcilient avec notre histoire."
                "Nous ne baisserons jamais la tête, écrit-elle à sa mère. Nous ne vivons que par la lutte. Je vous dis au revoir. N'ayez jamais le cœur serré en pensant à moi ; je suis heureuse de cette voie que donne la haute conscience de n'avoir jamais failli. Notre belle France sera libre et notre idéal triomphera."
                Danielle Casanova mourra du typhus le 9 mai 1943. 75 ans plus tard on se souvient.
A son souvenir, nous associons celui  de toutes nos compatriotes déportées de Corse et du continent.
Et parmi elles Maria de Peretti, jeune médecin du réseau Marco Polo, gazée à Ravensbrück le 15 mars 1945, citée à l'Ordre du corps d'armée et décorée de la Croix de Guerre avec étoile vermeille.
                Leur vie, leur sacrifice n'a pas été vain. Certes, tout n'a pas été à la hauteur de leurs espérances. Certes, on peut déplorer aujourd'hui la résurgence de cette idéologie qui a mis le monde à feu et à sang. Mais la Résistance a fait la preuve de l'inanité du discours récurrent sur l'absence d'alternative qui était pourtant majoritairement répandu dans une France accablée par la défaite.  Et en dépit des prophètes de la résignation et de la collaboration, la Résistance a vaincu.  Et c'est encore cette même increvable espérance qui doit nous animer aujourd'hui pour affronter les défis du 21ème siècle. Et ils sont de taille ! En ce sens, la Résistance appartient à son temps et elle le dépasse.

VIVE LA CORSE !              VIVE LA REPUBLIQUE !  VIVE LA FRANCE !

 

Posté par antoine