Menu

Il y a 76 ans, la fusillade de la Brasserie Nouvelle

Le 17 juin 1943, sur le cours Napoléon, à Ajaccio tombaient, les armes à la main, face à l'ennemi fasciste italien, André Giusti et Jules Mondoloni. A Santa Maria Sicchè, le village de sa compagne , et à Ajaccio, sur les lieux de la fusillade a été commémoré le 76ème anniversaire de cet évènement.

La cérémonie à Santa Maria SicchèCe 17 juin 2019 a été commémoré le 76ème anniversaire de la fusillade de la Brasserie Nouvelle à Ajaccio où tombèrent, face à l'ennemi fasciste italien, André Giusti et Jules Mondoloni. Le matin une cérémonie était organisée à Santa Maria Sicchè, le village de la compagne d'André Giusti,  et à Ajaccio le soir sur les lieux de la fusillade.

A Santa Maria Sicchè, Paul Antona, l'adjoint au maire, a souligné le signe précurseur de l'insurrection qu'avait été cet évènement, et dit son inquiétude face à la montée des nationalismes xénophobes, du racisme et de l'antisémitisme. Stéphane Paganelli, professeur au Collège de Santa-Maria et Petretu-Bicchisgja a lu un poème en langue corse dédié à André Giusti, écrit par d'une élève de sa classe, de 3ème, Livia Nivaggioni.

Canzona-par-Andria.jpgDans son allocution à Santa Maria Sicchè et à Ajaccio, Andrée Vesperini a resitué l'évènement dans son contexte pour montrer l'impact qu'il eut dans l'opinion publique; un affrontement de résistants avec l'occupant, à la tombée du jour, dans l'avenue principale de la ville ; des troupes italiennes aux abois, et pour finir un couvre-feu pour la nuit à venir. Elle a rappelé Le serment de Bastia de décembre 1938 auquel les Corses sont restés fidèles. Elle a conclu par un appel à la vigilance : "Ces faits survenus il y a 76 ans appartiennent maintenant à l’histoire. Si nous les commémorons c’est par gratitude envers ces femmes et ces hommes qui nous ont rendu liberté et dignité. Mais ce n’est pas la seule raison. En honorant les martyres de la résistance nous voulons en exalter les idéaux tant ils nous paraissent toujours d’actualité. Les valeurs patriotiques, civiques et morales sont des valeurs fondamentales qu’il faut transmettre aux jeunes générations.En effet la résurrection des partis d’extrême droite, la montée de la xénophobie, du racisme, de l’antisémitisme et des crispations identitaires partout en Europe et dans le monde prouvent la nécessité de cette transmission !

"Vive la Corse  Vive la République  Vive la France ! "

Posté par antoine