Menu

Pierre-Félix CERVONI, dit "Pierre le Corse"

Né(e) à Castifao (France, Haute-Corse(2B)), le 28 Juillet 1914 - Décédé(e) à (France, Corrèze), le 8 juil. 1944

Issu d'une famille de très modeste condition, Pierre Félix part aux armées à la déclaration de la guerre. L'armée français battue, il est fait prisonnier mais pourra rejoindre plus tard la Corrèze où il entre en Résistance.

Pierre Félix CervoniPierre Félix CERVONI  est né le 28 juillet 1914 aux Piazze hameau de Castifao (Haute Corse). Fils de Cervoni Mathieu ouvrier agricole et de Giacometti Catherine ménagère. Dès son plus jeune âge, il souhaitait devenir militaire.  Parti aux armées le 01/10/1939, le 22 juin 1940 il est fait prisonnier à Gérardmer (Vosges). Interné au Stalag IVA sous le matricule 29709. le 03/12/1941 il est rapatrié par les autorités allemandes (il aurait profité d'aide pour faire passer son évasion comme un rapatriement)
Il est démobilisé à la dissolution de l'armée française le 27 novembre 1942 et est affecté à la manufacture d'armes de Tulle. Il entre dans la Résistance en décembre 1942 et le 1er janvier 1943 devient "Pierre le Corse" de l'Armée Secrète,  Corps Franc de Tulle sous les ordres du Capitaine Hounau "dit  Hubert " et du Lieutenant Besse.
Dès les premiers mois de 1943 très vite traqué par la Gestapo, il doit vivre dans la plus complète illégalité. Il est très connu dans tous les villages de la région de Chamberet et Treignac. En avril 1943, il devient adjoint au Capitaine Monteil, responsable militaire pour l'arrondissement Nord de Tulle. Dès ce moment, Pierre n'a pas d'autre activité que la résistance armée, de février 1943 à juillet 1944  au camp de Chauzeix
Le 08 juillet 1944, parti en mission dans la région de Chamberet, en compagnie du Capitaine Monteil et du Lieutenant Villeneuve, il n'est pas rentré de mission, exécuté par un groupe de faux résistants se disant F.T.P, sous les ordres d'un certain « capitaine Charlot » qui sera arrêté et lui-même exécuté par les hommes du colonel Guingouin.

Biographie extraite du journal RESISTANCE n° 32 (décembre 2015) de l'ANACR de Corrèze

Sources : Mémorial Chamberet p42 et Tulle p113 p monument de la M.A.T
Photo :Pierre Cervoni (à droite) avec un camarade à Avignon en août 1939 lors de son engagement dans le 7ème régiment du Génie.

Posté par antoine