Menu

Paul Toussaint MILLELIRI, dit "Urgonu"

Né(e) à Sotta (France, Corse du Sud(2A)), le 16 Octobre 1902 - Décédé(e) à Sotta (France, Corse du Sud(2A)), le 31 déc. 1972

Administrateur civil de l'Outre Mer. Il refuse l'armistice et tente de passer en territoire britannique. Après avoir purgé une peine de prison, il rentre en Corse et rejoint la Résistance insulaire.

Ses parents sont exploitants agricoles mais lui choisit le métier d'instituteur. Il entre donc à l'école normale à Ajaccio en 1919 et trois ans après, en 1922, il commence une carrière d'enseignant à laquelle il préfère ensuite celle que lui offre l'administration Outre Mer. Il occupe son premier poste à Lomé (Togo)en qualité d'adjoint aux services civils. Son épouse l'y rejoint et donne naissance en 1938 à la première fille, l'aînée d'une fratrie de huit enfants.

La guerre déclarée, en septembre 1939, il est mobilisé. Il refuse l'armistice signée par Pétain et le 25 septembre 1941, il tente de passer en territoire britannique, en compagnie d'un commis administratif. Sans succès. Paul Toussaint est interné dans un local de la prison civile de Lomé. Le tribunal qui le juge prononce l'acquittement, le 27 janvier 1942. Mais il est rejugé et cette fois condamné à mort ; une mort à laquelle il échappe grâce à un dernier recours de son avocat.

A sa sortie de prison, fin mai 1942, Paul Toussaint Milleliri rentre en Corse non occupée. Quand les Italiens débarquent dans l'île, il entre en résistance ; plus précisément avec le Front National pour l'indépendance de la France. Pendant les combats libérateurs, il est fait prisonnier mais parvient à s'évader et reprend aussitôt le combat et participe à l'attaque d'une colonne motorisée  au tunnel d'Usciolu.

En 1943, il est maire de sa commune et fort de son expérience militaire, il s'active à armer et instruire les volontaires. A la fin de la guerre, il rejoint l'Outre Mer. Il termine sa carrière avec le grade d'administrateur en chef. Il se retire dans son village, à Sotta. Il y décède le 31 décembre 1972.

• Chevalier de la Légion d'honneur
Compagnon de la Libération - décret du 14 novembre 1944
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Chevalier de l'Etoile Noire du Bénin

Posté par cabrio2b