Menu

Jean-Baptiste CANIONI

Né(e) à Ville di Paraso (France, Haute-Corse(2B)), le 05 Septembre 1904 - Décédé(e) à Ville di Paraso (France, Haute-Corse(2B)), le 26 nov. 1987

Jean-Baptiste CANIONI est un des cinq enfants né du mariage de Marie-Rose AGATI et CANIONI Mathieu, meunier dans le Giunsani. Jean-Baptiste est commerçant à Bastia (restauration, café et bar) et parallèlement il fait l’élevage des bovins sur les terres familiales de sa région. Il s'engage dans "la coloniale" à Cherbourg en 1922. Il est envoyé combattre à Tripoli en Lybie et au Liban. Démobilisé, en 1927, il rejoint la famille de son père à Marseille. En 1933, il revient en Corse, reprend ses activités commerciales à Bastia et d'élevage dans son village natal de Ville di Paraso.

A l'arrivée des occupants italiens en Corse, fin 1942, il entre dans la Résistance avec ses deux frères, Louis et Angelin. Ils opèrent dans leur village situé en montagne, proche de la vallée du Reginu qui mène à la mer, plus précisément à la plage de Lozzari. Le village n'est qu'à 10 KM d Ile Rousse et 34 km de Calvi par la route de montagne, donc une situation géographique stratégique au croisement de routes et de chemins desservant toute la région de Balagne ; la Balagne occupée par quelques 300 soldats italiens à Calenzana et 200 à Ville di Paraso.

Début juillet 1943 (1), durant la nuit du 1er au 2 juillet et la nuit suivante, le sous-marin Casabianca débarque 13 tonnes d'armes et munitions sur la plage de Saleccia, sur les rivages du désert des Agriates. Paulin Colonna d'Istria, nouveau responsable de la mission Pearl Harbour en Corse est mis à terre avec le radio Luc Le Fustec. Avec un groupe de Résistants (2) de Ville di Paraso et Olmi-Capella, dont font partie Jean-Baptiste et Angelin, ils évacuent les armes en plusieurs allers-retours. Les armes sont cachées dans la maquis, sur des terres appartenant à sa famille ou à celle de Dominique Spinosi dans la vallée du Fango.(3)

Après la Libération, Jean-Baptiste Canioni reprendra ses activités dans le commerce et l'élevage. Il décèdera le 26 novembre 1987 à Ville di Paraso.

Jean-Baptiste Canioni était titulaire de la carte de Combattant Volontaire de la Résistance, répertorié et homologué par Londres en qualité de Résistant sous le pseudo "U Lupu" (Le loup).

Pascale Varennes–Spinosi

Biographie établie avec les informations recueillies auprès de la famille de Jean Baptiste Canioni.

(1) Un autre débarquement d'armes (20 tonnes) aura lieu au même endroit dans la nuit du 31 juillet au 1er août et la nuit suivante. Au cours de leur évacuation, Dominique Vincetti sera tué.
(2) Sartori, Giorgi Honoré, Benedetti Henri dit "Le tigre"
(3) Une plaque commémorative de ce fait d'arme est posée sur le mur du restaurant à l’enseigne I SALTI au pont de Salti.

Posté par cabrio2b