Menu

Charles-Simon ANDREI

Né(e) à Bastia (France, Corse du Sud(2A)), le 30 Avril 1903 - Décédé(e) à Bastia (France, Corse du Sud(2A)), le 6 juil. 1943

Ses parents sont originaires Zuani en Haute-Corse. Il est instituteur et enseigne à Alger où il vit avec son épouse. Il a gardé le contact avec la Corse où il est vient souvent en vacances ; à Propriano notamment, chez son ami Jean Donat LEANDRI (né le 04.11.1886), commerçant. Il pourra compter sur eux lors de sa mission. Il est un bon dessinateur ; ce qui fait penser à Terry HODKINSON, auteur du livre « Frederick la mission oubliée », qu’il a probablement fait des études à l’Ecole des Beaux Arts d’Alger.

Pendant la guerre

Il vit à Alger. Il est contacté par un cousin éloigné, Antoine Colonna d’ISTRIA, qui lui propose,  début janvier 1943, d’effectuer avec lui une mission d’espionnage en Corse occupée pour renseigner les Alliés sur le dispositif militaire ennemi.
Après un entrainement draconien, les trois membres de la mission Frederick, Guy VERSTRAETE (Alias VERNUGE ou  VLAMINCK), Antoine COLONNA D’ISTRIA et Charles ANDREI quittent Alger le 7 février 1943 au soir. Les trois hommes sont mis à terre le 11 février à 2 heures du matin dans la baie de Cupabia, au nord de Propriano. ANDREI y retrouve un ami de longue date, Joseph TRAMONI (né le 05.09.1905 à Sartène), un voyageur de commerce. TRAMONI met VERNUGE et ANDREI en contact avec un autre ami d’ANDREI, Jean Donat LEANDRI qui tient une boutique et dans la famille duquel ANDREI sera hébergé, à Propriano.
ANDREI et VERNUGE sont dénoncés et arrêtés le 12 avril 1943 à Serra di Ferro où ils  se rendaient pour faire un repérage et préparer l’arrivée d’un sous-marin allié. Tout le petit réseau tombe. Dans la citadelle d’Ajaccio où ils sont incarcérés, les malheureux sont torturés. Ils sont envoyés à Bastia, à la caserne Saint-Joseph, où les tortures continuent. Comme son chef de mission VERNUGE, ANDREI est condamné à mort par le tribunal militaire italien et fusillé le 6 juillet 1943. Il avait 40 ans.
Charles Simon ANDREI a reçu à titre posthume la Médaille militaire et la Croix de guerre avec Palmes. Une école porte son nom à Bastia.

Posté par cabrio2b