Menu

Assemblée générale 2016 de l'ANACR 2A

Que retenir de cette assemblée générale qui s'est tenue à Ajaccio (CCAS Porticcio) ce 19 mars ? D'abord une participation correcte avec la présence d'adhérents venus parfois de loin (extrême sud, Corté). Mais on déplorera la quasi absence des Résistants ; les lois de la vie sont inexorables : ils sont moins de 10 dans l'association et on compte sur les doigts d'une main ceux qui peuvent encore se déplacer. . A commencer par la présidente Jacqueline Wroblewski retenue à Paris pour raison de santé dont nous a été lu son message de salutation et d'encouragement.

AG 2016 de l'ANACR 2A.S'agissant du contenu de l'A.G., on retiendra l'approbation à l'unanimité de tous les rapports présentés :

  • Le rapport d'activité du secrétaire Mario Papi, décliné ensuite par Andrée Vesperini (Travail en direction de la jeunesse) et Antoine Poletti (Le site internet).
  • Le rapport financier et le budget présentés par la trésorière, Marlène Rasori, et les comptes présentés par le comptable M. Raffali.
  • Le rapport d'orientation présenté par Malika Beaurain dont la partie "Rencontres Cinéma Histoire" incombait à Hélène Giacomoni.

Par-delà les formalités que doit accomplir statutairement une assemblée générale, ont été abordés des sujets d'actualité qui interpellent l'ANACR :
               En Corse, les manifestations xénophobes dont un courant anti-français n'est pas sans rappeler la haine contre la Francia matrinia (la France marâtre) que nourrissaient l'irrédentisme de l'Entre deux-guerres ;
               En France, en Europe et dans le monde, Mario Papi dans son rapport dit notre inquiétude en ces temps aussi troublés où les actes barbares se multiplient dans notre pays et partout sur la planète, en ces temps où le racisme, la xénophobie, les exclusions se manifestent de plus en plus à visage découvert, où dans de nombreux pays d'Europe des gouvernants bafouent les droits humains et la démocratie, il est un impérieux devoir de transmettre la mémoire de celles et ceux qui ont combattu la montée des théories fascistes, nazies, nationalistes et antisémites qui croissaient comme aujourd'hui sur le terreau des crises économiques, de la misère et des humiliations.
               Et de conclure : "L'ANACR se doit d’être aux cotés des citoyennes et des citoyens qui se dressent contre tout recours à la force brutale, aux conflits armés, aux haines! Quels qu'en soient les prétextes, nous dénoncerons et combattrons ces poisons et nous soutiendrons les démarches de paix, de justice, de progrès social, de promotion culturelle, de respect des différences et de laïcité!"

Posté par antoine