Menu

Assemblée générale de l'ANACR 2A

La distance qui sépare le sud du département de la ville d'Ajaccio est un obstacle pour la participation des adhérents à l'assemblée générale mais la présence de nombreux Ajacciens a pallié à l'absence des sudistes; tant et si bien que ce sont une quarantaine de personnes qui étaient réunies ce samedi 28 mars à la CCAS de Porticcio

AG_edito_webC'était pour dresser un bilan des activités de l'ANACR 2A en 2014 et se projeter dans l'année 2015. En raison des élections du Conseil général en cours, tous les officiels invités avaient décliné l'invitation de l'ANACR 2A. Toutefois, le député-maire d'Ajaccio, M. Laurent Marcangeli avait mandaté son directeur de cabinet, M. Jean Caneggiani, pour marquer l'intérêt qu'il porte à l'activité de l'association.
Il revenait à Jacqueline Wroblewski, la présidente de l'association, d'accueillir les participants et de faire observer la traditionnelle minute de silence en souvenir de ceux qui nous ont quittés en 2014. Après l'introduction du secrétaire, Mario Papi, tour à tour, ont pris la parole : Marlène Rasori (Trésorerie), Andrée Vesperini (travail en direction des scolaires), Malika Beaurain (rapport d'orientation), Hélène Giacomoni (Rencontres cinéma histoire, relation avec les médias) et Antoine Poletti (Site internet et supports médias) ont chacun rendu compte du secteur d'activité dont ils avaient la charge.
Le rapport de trésorerie fait par Marlène Rasori, a été suivi par la présentation du compte d'exploitation et du bilan faite par M. Raffali, le comptable de l'ANACR 2A ; le tout validé par la commission de contrôle financier.
A l'issue des travaux, achevés le matin, les participants étaient conviés au repas de clôture servi au restaurant de la CCAS ; la CCAS, notre fidèle partenaire.

Jacqueline WROBLEWSKI, présidente de l' ANACR 2A


"Inexorablement, les Résistants s’éteignent peu à peu. Mais leurs combats, leurs témoignages, les valeurs pour lesquelles ils luttèrent restent plus que jamais d’actualité. Aujourd’hui, chômage, précarité, xénophobie, violence sont le lot quotidien. Que dire des odieux attentats perpétrés début janvier à Paris, et tous les attentats auxquels on assiste dans différents pays ? (...) Face à cette situation, la vigilance doit être constante. La connaissance de la Résistance est une source de civisme. Nous sommes fermement résolus à continuer le combat des valeurs humaines et démocratiques de la Résistance et c’est au nom de ses valeurs que nous condamnons avec force l’emploi de la violence qui divise, sème la haine, cumule les ruines et détruit des vies humaines."

Mario PAPI, secrétaire général de l' ANACR 2A

Mario Papi commence par faire état la vie interne de l'association : "Le Bureau s'est réuni 14 fois et la commission « cinéma » 8 fois de janvier à décembre 2014. Tout au long de l'année, l' ANACR 2A a été présente dans les cérémonies commémorations officielles au cours desquelles elle s'emploie à faire en sorte que des jeunes y participent. Elle a organisé les rassemblements pour honorer dignement la mémoire des martyrs de la Résistance en Corse. A noter que pour la première fois la journée du 27 mai a revêtu un caractère officiel pour honorer la Résistance.
En 2014 notre Association a tenu son Congrès National à Brive-la-Gaillarde. Nous y avons été représentés par quatre délégués qui, à l'issue du Congrès ont été reçu par notre ami Robert Hébras à Oradour sur Glane." (...)
Grâce au travail d'information déployé sur place par notre ami Jacques Piazza notre conseil départemental décentralisé à Conca le 15 décembre a rassemblé de nombreux adhérents du sud de notre département. Nous veillerons à renouveler cette démarche en 2015 car elle permet de consolider les liens entre l'ANACR 2A et ses adhérents résidant entre Sartène et Porto-Vecchio". (...)
S'agissant des activités de la l'ANACR 2A, il évoque ce qui sera développé par chacun des intervenants après lui. Et pour conclure, comme la présidente, il revient sur la situation politique inquiétante, tant en France qu'à l'étranger. : "Dans notre pays il convient de lutter pour que cesse le dé-tricotage du Programme du C.N.R., de lutter contre toute forme de racisme, d'antisémitisme, de fondamentalisme et d'exclusion. Il convient de s'employer à faire reculer toutes les atteintes à la dignité humaine comme le chômage, la précarité et la pauvreté. Il faut, avec une extrême vigilance, combattre les tentatives de plus en plus fréquentes de révisionnisme de travestissement de l'histoire et des détournements de mots tels que celui de Résistance !
Il faut rappeler qu'en Corse, en particulier, les Résistants avaient comme ciment unificateur leur attachement à la France, la France des Lumières et des valeurs républicaines ! Plus que jamais il nous faut prendre part à l’Éducation Populaire afin de repousser la bête immonde qui, chaque jour davantage, déploie en France et un peu partout sur la planète ses tentacules meurtriers."

Marlène RASORI, trésorière de l' ANACR 2A

"Ce qui apparaît à travers le compte de résultats de 2014 c'est que grâce à une gestion rigoureuse de son fonctionnement, notre association a un résultat de clôture positif malgré les déficits qui ressortent de la réalisation des 13èmes Rencontres Cinéma Histoire.
S'agissant des ressources, M. Rasori souligne d'emblée les cotisations des adhérents : 103 pour les Amis et 12 pour les Résistants. La vente des livres que nous avons en stock viennent en appoint. Et surtout, il y a les subventions que nous recevons des collectivités (Mairies -celle d'Ajaccio notamment-, Conseil général et CTC), les dons de sponsors et le partenariat avec la CCAS. Mais pour indispensables qu'elles soient, toutes ces ressources ne suffiraient pas pour avoir des comptes en équilibre. C'est en effet avec le bénévolat -un travail non rémunéré- que nous parvenons à l'équilibre. Il est évalué, en 2014, selon les normes comptables, à 94501 €
"En conclusion, dit M. Rasori, la structure de notre budget 2014 doit nous encourager à poursuivre une gestion rigoureuse et prévoyante, d'autant plus que dans les prochaines années, nous pouvons craindre que les collectivités publiques révisent à la baisse les aides qu'elles accordent aux associations."

Malika BEAURAIN. Rapport d'orientation

Malika Beaurain a présenté le rapport d'orientation de l'association qui trace les grandes lignes de nos activités prévues pour 2015. Parmi elles, les Rencontres Cinéma Histoire et notre contribution au succès du Concours national de la Résistance et de la Déportation auprès des enseignants et élèves de notre académie. Elle souligne l'importance de notre participation aux cérémonies, notamment celle de la commémoration du 27 mai: "En 2014, le « 27 mai 1943 », date de la première réunion du Conseil National de la Résistance sous la responsabilité de Jean Moulin, est devenu la « Journée nationale de la Résistance ». Cette journée est une date inscrite au calendrier national comme l’est « l’appel du 18 juin du Général De Gaulle », qui est l’autre date d’honneur de la Résistance. De notre présence à ces manifestations, dépend leur succès aujourd’hui et leur pérennité demain."
Malika Beaurain mentionne le site web de l' ANACR et le travail en direction des scolaires, des sujets qui seront développés par Antoine Poletti et Andrée Vesperini. Elle fait ensuite le point sur les livres et brochures que nous diffusons.
Après avoir souligné la qualité du partenariat avec l'ONAC de Corse-du-Sud, elle conclut : "Nos objectifs sont nombreux et les bénévoles de plus en plus sollicités… Une aide ponctuelle serait la bienvenue ! C’est l’affaire de chacun ! Tout comme le recrutement de nouveaux adhérents pour renforcer nos effectifs"

Hélène GIACOMONI, chargée de la communication

            "Les 13èmes Rencontres « Cinéma-Histoire » 2014 ont eu lieu du 7 au 10 avril 2014.
8 films ont été sélectionnés dont 2 sur la Corse, nous avons réalisés pas moins de 1315 entrées dont 744 scolaires et 59 enseignants." Hélène Giacomoni fait remarquer que la gratuité sur quasiment tous les films lève un obstacle -quand il en était un- pour la venue des élèves. Mais ce qui incitent le public c'est la qualité de nos invités. "Comme depuis plusieurs années maintenant, les débats qui ont animés tous les films ont été d’une grande richesse et un véritable moment d’échange a eu lieu entre les réalisateurs, les invités et le public, que ce soit avec les scolaires ou les adultes.". Autre facteur de réussite : la couverture médiatique. "[Elle] a encore été excellente, nous avons en effet eu plusieurs pleines pages dans la presse écrite mais aussi dans la presse par internet ainsi que plusieurs émissions, annonces et interviews sur les différentes radios locales ainsi que sur France3 Corse Via Stella. Le bilan de ces rencontres a donc été une fois de plus très positif et nous espérons qu’il en sera de même pour l’année 2015.

Andrée VESPERINI : Notre travail en direction des scolaires

 Andrée Vesperini, rappelle la mission que l'ANACR s'est assignée en direction des scolaires : faire connaître et transmettre les valeurs de la Résistance. Pour ce faire, outre les rencontres cinéma histoire, l' ANACR 2A s'investit dans:
1/ Les parcours-mémoire de l'Alta Rocca avec visite du musée de Zonza .
L'ANACR 2A et M. Jean Noël Aïqui (CIDAN) qui a créé ce musée de Zonza, ont commencé les premiers parcours mémoire en 2013. Il ont reçu en 2014 le concours de M. Jacques Vergellati de l'ONAC de Corse-du-Sud qui a pesé de toute son influence pour trouver les fonds nécessaires aux déplacements en autocar. Cette coopération porte ses fruits. " Ces parcours-mémoire rencontrent un franc succès ils ont concerné plus de 200 élèves et nous avons déjà des demandes pour octobre et novembre 2015.
Nous espérons associer les établissements de Porto-Vecchio cette année."
2/Le concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD).
Andrée Vesperini rappelle que :
"*Nous avons aidé les candidats dans leurs recherches de documents en intervenant dans les classes (...).
*Nous avons participé au choix du sujet et à la Correction du Concours. (...).
*Puis nous avons contribué à l’organisation et à la remise des prix. Les prix du CNRD ont été remis à la Préfecture le 27 Mai (journée Nationale de le Résistance) et il en sera ainsi tous les ans.
Tous les candidats ont été récompensés par de très beaux livres offerts par M. le Préfet l’ONAC de Corse-du-Sud, l’EN, la CTC, le Conseil Général, les députés de la Corse du sud, la Municipalité d’Ajaccio ; et les premiers prix se sont vus offrir un voyage de 3 jours à Paris.(4 élèves au total : 1 élève du Lycée de Sartène. 1 élève du Collège de Petreto-Bicchisano, 2 élèves du Collège Fesch).
Toutes ces actions ont été réalisées grâce à l’aide financière de la CTC de l’ONAC de Corse-du-Sud dont son directeur, M. Vergellati nous apporte un soutien sans faille.

Antoine POLETTI. Le site internet et nos journaux

Nous disposons depuis plus de dix ans d'un site internet : www.resistance-corse.asso.fr. Nous y traitons des évènements ayant trait à la période (cérémonies, décès, comptes-rendus, etc.) mais par delà l'actualité de cette histoire et la mémoire qui s'y rapporte, le plus important c'est que nous soyons incontournables. (...) Eu égard aux moyens humains qui sont les nôtres et vu le objectifs que nous nous sommes fixés, il y a lieu d'être satisfaits de son référencement : il apparaît en première page et en haut.
Le site en quelques chiffres.
Sa fréquentation : en moyenne, quotidiennement, 7 visites significatives , c'est à dire des personnes qui visitent 2 pages au moins sur le site. Pour un site qui ne fait pas dans l'actualité, c'est satisfaisant. Mais celle-ci trouve quand même son expression dans la rubrique des "Nouvelles" (28 en 2014) et dans les éditoriaux (7 en 2014) qui essayent, partant de l'actualité de prendre un peu de hauteur de vue : ça va des réflexions sur le lien entre les deux guerres mondiales à l'appel à cesser le massacre à Gaza, en passant par le compte-rendu des RCH. Outre cette actualité, il y a la partie pérenne faite des rubriques "histoire" et les "biographies" : à ce jour, 55 pages pour l'histoire (+ 5 dossiers) et 79 biographies. Et il y a encore beaucoup à mettre en ligne.
L'avenir du site.
Auparavant c'était le Webmaster qui effectuait pour nous le règlement du loyer de l'hébergeur du site et le règlement du nom de domaine (La marque déposée). Désormais, c'est nous qui le faisons. C'est plus rassurant pour la pérennité du site.
Reste que le site n'est tenu que par une seule personne et c'est une préoccupation pour l'avenir. Serait-elle défaillante que nous aurions du souci à nous faire. Pour l'instant, aucun renfort attendu.
Les autres médias dont nous disposons :
Le journal de la Résistance, notre journal national et "Amis entends-tu ?" de l' ANACR 2A. méritent que nous portions attention 1/ Aux rythmes de parution : bimensuel pour le premier, annuel pour le second. 2/ Aux rubriques et contenu des articles. 3/ A la mise en page et à l'iconographie.

Posté par antoine